Et si on parlait de ma semaine de jeûne?

Au mois de février, j’ai testé une semaine de jeûne au Domaine Naturel en Soi à Soultzbach les Bains (www.naturelensoi.fr).

Avant toute chose, je précise qu’il s’agit de mon expérience personnelle, chacun est différent et ne réagira pas de la même façon.

Pourquoi j’ai voulu tester le jeûne?
Par curiosité.
Parce que que les avis sur le jeûne sont partagés.
Parce qu’à ce moment là, mon rapport à la nourriture était compliqué, j’avais tendance à « manger mes émotions » c’est-à-dire manger quand j’étais stressée, en colère ou triste…Du coup, je me suis dit que cette semaine de jeûne me permettrait de repartir sur de bonnes bases.
Parce que j’avais besoin de sortir de mon quotidien, de prendre du temps pour moi.

Journal de bord
Lorsqu’on fait un jeûne de 7 jours, il faut savoir qu’il y a une phase préparatoire de 4 jours et une phase de reprise qui dure également 4 jours voir plus.
J-4 Corine l’organisatrice du jeûne nous a envoyé un mail nous indiquant les modalités de la phase de préparation. Il s’agit de diminuer petit à petit notre alimentation. On commence par supprimer l’alcool, le sucre, ensuite la viande puis les féculents. L’objectif est que le corps s’habitue doucement et que le jeûne ne soit pas trop brutal.
Pour moi, la préparation a été quasi nulle vu que mes émotions ont pris le dessus. En effet, je n’étais pas rassurée voir un peu angoissée par l’expérience du coup je n’ai pas vraiment respecté cette phase de préparation.

JOUR 1

Le ventre vide, je suis arrivée sur le lieu du jeûne à 16h, il s’agit d’un chalet en plein milieu de la forêt, magnifique, avec des chiens, des ânes, des chèvres … C’est donc un gros changement pour la citadine que je suis.
Je suis accueillie par Corine, la propriétaire et responsable du jeûne. Son sourire et sa joie de vivre me rassurent un peu…
Elle m’emmène dans ma chambre, mignonne mais avec un confort limitée, lit simple, pas de télé, salle de bain partagée… Je voulais du dépaysement, j’en ai!

Nous sommes un groupe de 10 personnes (seulement 2 hommes) à réaliser le jeune ou cure vitaminée (avec des jus).

La première soirée est un peu bizarre… On se retrouve à une réunion d’informations pour se présenter et préciser nos attentes. Corine, nous explique comment va se passer la semaine.
Le programme est chargé avec gym, sport, yoga et randonnée de 2H tous les jours.
Elle nous explique également qu’il est important de se purger et de faire des lavements. Une purge?? Des lavements?? C’est à dire???
Alors la purge c’est pour nettoyer les intestins, nous avons pris du sel de Nigari (chlorure de magnésium naturel). Je préfère vous prévenir c’est juste horrible à boire, c’est super salé, beurk… Mais bon il faut ce qu’il faut… Après avoir bu ça, j’ai eu des nausées pendant environ 1H. Pour la suite, sans rentrer dans les détails… les premières manifestations sont arrivées environ 3 h après…
Le lavement se fait à l’aide d’une poche pour injecter de l’eau dans la première partie du colon et nettoyer le gros intestin. Ça fait rêver, hein?

Après cette réunion nous avons eu droit à un reportage sur les bienfaits du jeûne notamment au niveau thérapeutique.

Etudes scientifiques sur le jeûne
« Les premières études sur le jeûne ont été réalisées en Russie à l’initiative du psychiatre Yuri Nicolaev, qui a été le premier à expérimenter le jeûne sur l’homme en psychiatrie. Il remarqua que l’état des patients s’améliorait parfois de manière spectaculaire. Il décida donc d’approfondir ses recherches en suivant 2 axes : le psychique et le physique. Ses études ont été soutenus par l’URSS et se sont faîtes sur l’ensemble du pays pendant près de 40 ans. En 1988, date de fin de ces études, l’académie des sciences décide officiellement d’intégrer le jeûne dans la liste des pratiques thérapeutiques pour les maladies des bronches, cardio-vasculaires, de l’estomac, des intestins, endocriniennes, digestives, articulaires, osseuses, de la peau, incluant un manuel précis et détaillée d’indications et de contre-indications. »

« Des tests ont également été réalisés aux Etats-Unis par Valter Longo, professeur de gérontologie et de biologie à l’Université de Californie. Son job était de chercher à repousser les maladies qui nous font peur : cancer, Alzheimer, maladie chroniques invalidantes ou dégénératives. Et de chercher à augmenter l’espérance de vie en bonne santé.
En 2007, il décide de confronter l’organisme à un poison (la chimiothérapie) et d’observer si le jeûne a un réel effet protecteur et donc dans ce cadre de protéger les cellules saines (source). Ils réalisent donc des tests sur des souris et les résultats sont flagrants : les 2/3 des souris nourries normalement décèdent et les survivantes sont atteintes de maladies alors que les souris qui n’ont rien mangé sont en pleine forme. Longo a publié ses premiers résultats en 2012, il reste maintenant à extrapoler ses résultats à l’homme. La mise en route d’essais au Norris Hospital de LA et à la Mayo Clinique de Rochester sont en cours. »

Voilà pour la partie scientifique, qui m’a rassurée car je me sentais un peu perdue. Pas évident de se retrouver au fin fond de nulle part, avec des inconnus et un niveau de confort plutôt limité. Une fois, le reportage terminé, il est 20H30 c’est donc l’heure de la douche et du dodo.  Je dois dire que ce premier jour est particulier et qu’à plusieurs reprises je me suis demandée ce que je faisais là… car pour le coup on sort de sa zone de confort à tous les niveaux.

JOUR 2 Réveil plutôt agréable avec la sensation d’avoir bien dormi malgré des cauchemars (réaction habituelle pendant le jeûne). Contre toute attente je me sens relativement en forme et je me lève plutôt facilement, pas la tête de qui tourne, pas de faiblesses, bref ça va bien. La journée commence par un tour de table pour savoir comment s’est passée la première nuit et comment se sentent les « jeûneurs ». Sur 10, la moitié ne se sent pas bien (nausée et fatigue). Les effets sont donc différents d’une personne à l’autre. Nous allons ensuite à notre séance de gym matinale de 30 min. Ensuite nous enchainons sur la marche, Pour ma part, tout s’est bien passé. Quel bonheur de marcher dans la nature avec un bon air frais. En plus nous avons de la chance d’avoir un temps magnifique. Je n’ai ressenti ni fatigue, ni vertige, ni faiblesse. Bref c’était super agréable.  
Nous sommes rentrés de la balade vers midi. Qui dit midi, dit déjeuner sauf qu’ici c’est le sujet tabou… Du coup, nous nous sommes installées au soleil et nous avons papoté c’était très sympa aussi et ça m’a permis de faire connaissance avec les autres participants. Ça créée des liens de faire un jeûne… Ensuite, j’ai eu envie de tester le lavement… Encore une expérience super sexy. Pour éviter de choquer certaine personne, je ne vais pas rentrer dans le détail. Vous pouvez facilement trouver des renseignements sur internet. Tout ce que je peux vous dire c’est que j’ai vécu ça comment un moment de détente et qu’il n’y avait rien de désagréable. Après toutes ces émotions une petite sieste s’imposait. J’ai enchainé sur un sauna qui fut fort agréable. Puis repos jusqu’au diner… je veux dire jusqu’ au bouillon… Bilan du jour 2 : de l’énergie, pas de fatigue particulière, pas de sensation de faim mais alors pas du tout et plutôt un bon moral. Ce temps pour moi me fait du bien. Il est 21h, lecture et dodo. J’avoue j’angoisse un peu pour demain. Il parait que le 3ème jour est compliqué car le corps commence à puiser dans les lipides pour créer des protéines et ce processus peut générer quelques désagréments comme une grosse fatigue, des maux de tête ou de ventre, des faiblesses… Bref on verra demain. JOUR 3 Après une nuit plutôt agréable, je me réveille ce matin plutôt en forme. Je sens bien qu’il me manque un tout petit peu d’énergie mais globalement ça va. Toujours aucune sensation de faim. J’ai donc enchainé la gym matinale et la marche de 2H sans aucun problème. Moralement ça va toujours. J’ai découvert le TRX , sport vraiment sympa qui permet de travailler les muscles profonds en utilisant le poids de son corps. Mais par contre c’est épuisant. Ensuite, je suis allée me réchauffée 40 min au sauna. Et après grosse fatigue, je me suis posée une petite heure sur le canapé et ensuite ça allait mieux. Sur les conseils de Corine j’ai repris du sel de Nigari, histoire de bien purger la machine… En conclusion, je termine la journée fatiguée mais apaisée et fière de moi. JOUR 4, JOUR 5, JOUR 6. Pour faire simple, ces 3 jours se sont très bien passés, pas plus de fatigue que d’habitude, pas de nausée, pas de malaise bref je me suis sentie très bien. Toujours pas de sensation de faim. Au niveau effet secondaire, j’ai eu une poussée d’acné (il paraît que c’est normal, j’évacue…) mais rien d’autre. JOUR 7 On y est!!! J’ai tenu, j’y suis arrivée!!! Ce matin, je suis trop fière de moi! Quelle expérience… Ce matin, je me sens toujours en forme, j’ai déjà préparé mes affaires… Il me reste encore un cours de Pilates et après c’est le déjeuner de reprise. Niveau poids, je suis à moins 5 kg ce matin, ce qui rentre bien dans la fourchette annoncée d’une perte de 5 à 10% de notre poids. JOUR 8 (Retour à la maison) Le retour est un peu difficile car pendant une semaine j’étais dans ma bulle, loin du quotidien. Le retour est un peu perturbant… mais j’étais heureuse de retrouver ma famille, ma salle de bain et mon lit! Concernant la nourriture, toutes mes bonnes résolutions se sont envolées lorsque j’ai ouvert mon frigo… Vous l’avez compris pas de phase de reprise pour moi… Par contre, j’étais vite rassasiée et donc plus mesurée dans les quantités. Bilan de cette aventure Ce n’était pas gagné d’avance pour moi, sortir de mon confort de citadine, se retrouver dans un chalet perdu en pleine forêt, sans chauffage ,dans une mini chambre, avec un mini lit sans télé, sans série Netflix, avec des inconnus et surtout sans manger! Je pense que l’on peut imaginer mieux comme semaine de vacances… Mais finalement, après la 1ère soirée où l’on se demande ce qu’on fait là, tout s’est bien passé. A aucun moment je n’ai souffert de la faim. Juste à partir du 5ème jour, je ne supportais plus les tisanes et les bouillons. J’étais globalement en forme j’ai réussi à faire toutes les ballades et activité sans trop de difficultés. J’ai rencontré des personnes adorables et particulièrement Corine l’organisatrice du stage. Elle est passionnée, bienveillante et remplie de belles énergies. J’ai découvert le TRX, le yoga, la méthode Pilates et fait un massage exceptionnel (mélange de californien, tibétain, thaï, ostéopathe…). C’était pour moi un véritable retour aux sources et j’ai pu réaliser un vrai travail intérieur, cela m’a permis de me centrer sur mes priorités et et sur ce que je voulais vraiment dans la vie. Physiquement, les seules réactions que j’ai constaté c’est les courbatures, le froid (j’étais congelée en permanence du coup j’emmenais ma bouillotte partout avec moi) et l’acné (grosse poussée à partir du 3ème jour) J’ai perdu 5 kg que j’ai repris, le jeûne n’est pas fait pour maigrir mais pour reposer son système digestif, nettoyer et détoxiquer son corps. 5 mois après, je constate encore les bienfaits : je suis en pleine forme, mon sommeil est de qualité et je n’ai eu aucune maladie (alors qu’à la maison ce sont enchaînés les angines, les gastros, les rhumes…). A très bientôt. Virginie

Précédent

Suivant

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à mon blog

Abonnez-vous à mon blog

Pour être informé(e) de toutes les dernièrees nouveautés et articles de mon blog !

Merci ! Votre inscription a bien été prise en compte.