Et si on parlait de la méthode de rangement de Marie Kondo?

Hello!

Difficile de passer à côté d’elle, entre ces livres qui se vendent à des millions d’exemplaires et sa nouvelle série sur Netflix, Marie Kondo est devenue en quelques années un gourou du rangement et du développement personnel.
Selon Marie, « Vivre dans une maison ordonnée influe de manière positive sur tous les autres aspects de vie notamment professionnels et familiaux ». Ranger sa maison, nous rendrait plus heureux plus confiant et plus actif. Je pense que c’est une vérité pour une partie de la population, moi par exemple je me sens effectivement plus sereine dans une maison rangée et propre maintenant je ne suis pas persuadée que mon mari et mes enfants ressentent la même chose…

Sa méthode, nommée la méthode Konmari est plutôt simple et s’organise autour de 3 piliers : TRIER, JETER, ORGANISER

TRIER

Le tri doit se faire par catégorie d’objets et non par pièce. Marie Kondo a défini un ordre de rangement :

Les vêtements
Marie Kondo conseille de conserver ceux qui nous procurent du bonheur. Par exemple les vêtements que nous mettons avec plaisir car nous nous sentons à l’aise et plus en confiance dedans.

Pour ma part, cette catégorie a été la plus révélatrice. Dans un premier temps, elle demande de rassembler tous les vêtements de la maison et d’en faire un énorme tas.
Eh bien, je peux vous dire que ça fait vraiment peur de voir ça !!!

J’ai donc décidé de me séparer :
des vêtements que je n’avais pas porté depuis plus d’un an, si je ne les mets pas c’est que je ne suis pas à l’aise dedans.
Des vêtements qui n’étaient plus à ma taille … Eh oui, il faut se faire une raison, je n’ai plus 20 ans.

Je n’ai donc gardé que les vêtements dans lesquels je me sentais jolie et à l’aise et ceux pour qui j’avais une affection particulière. Au final, je pense qu’il me reste un tiers des vêtements que j’avais au départ.

Pour moi cette étape a été essentielle pour plusieurs raisons :

-Maintenant mon dressing est toujours rangé, c’est devenu un lieu agréable où chaque chose est à sa place et ça me fait un bien fou de le voir comme ça!
-Je ne perds plus de temps à le ranger toutes les semaines!
-Je perds beaucoup moins de temps le matin à choisir mes tenues!
-J’ai compris que l’accumulation de vêtements reflétait chez moi un manque émotionnel que je souhaitais combler. Depuis, ma façon de consommer est devenue plus raisonnable et raisonnée.

Les livres
Après les vêtements, il faut s’attaquer aux livres. Personnellement, c’est la partie que j’ai complètement zappé. J’adore les livres, je trouve qu’une bibliothèque pleine de livres c’est juste magnifique donc hors de question de jeter un seul livre! (sorry Marie).

Les papiers
Sa règle d’or : tout jeter!!! Oui vous avez bien lu! Marie conseille de jeter tous les éléments qui n’entrent pas dans l’une des trois catégories : en cours d’utilisation, à utilité limitée dans le temps et à garder indéfiniment.

Il est important de regrouper tous les papiers au même endroit et d’employer un dispositif de rangement vertical.

Les papiers en cours d’utilisation sont répartis dans l’une des catégories suivantes : les papiers à conserver et les papiers à traiter (factures, formulaire…).

Les papiers à conserver sont quant à eux répartis en fonction de leur fréquence d’utilisation.

Les komonos ou les objets divers
Le mot d’ordre «  garder les choses parce que vous les aimez et non « juste au cas où » ». Comme cette catégorie renferme tout un éventail d’objet différent, la perspective de trier et de ranger est effrayante, c’est pourquoi Marie a établie un ordre élémentaire du tri des komonos.

J’ai retenu 4 choses dans le rangement des komonos :

*Les denrées alimentaires : je fais partie des personnes qui ont toujours peur de manquer, donc j’accumulais dans mes placards des choses que je n’utilisais même pas : des épices, des sauces, des farines…
J’ai fais du tri, gardé ce que j’utilisais et j’ai totalement changé ma façon de faire les courses.
Jusque là, je faisais les courses une fois par semaine sans regarder ce qu’il restait quitte à faire du gaspillage.
Maintenant je fais les « grosses courses » tous les 15 jours en vérifiant ce qu’il manque dans les placards et en faisant une liste. Exemple eau, pâtes, riz, farine, sauces…
Mais pour les produits frais je préfère faire au fur et à mesure c’est à dire environ 2 fois par semaine.

*Dés que l’on trouve une pièce de monnaie dans la maison, il faut la mettre dans son porte monnaie et pas dans une petite boîte! Chez moi, il y avait une boite à monnaie sur la table, une autre à l’entrée, une autre dans un meuble… Bref il y en avait partout. J’ai donc rassemblé toutes ces pièces dans mon porte monnaie et utilisé cette monnaie.

*Ne pas conserver tous les échantillons cosmétiques!!! Bien sûr c’est pratique pour les voyages mais honnêtement est ce que vous penser vraiment à les emmener? Pour ma part, j’oublie à chaque fois! Et c’est comme ça qu’on se retrouve avec un tiroir entier de la salle bain consacré aux échantillons…

*Les boutons de rechange!!! Comme le dit Marie, nous n’utilisons jamais ces boutons soit parce que bien souvent lorsqu’on perd un bouton, c’est que le vêtement a fait son temps et que c’est peut-être le moment d’en changer, soit parce que même si l’on a perdu un bouton et que l’on souhaite encore porté le vêtement, on le porte sans le bouton… Dites seulement que cela ne vous est jamais arrivé???
Donc le seul conseil que Marie donne, si vous venez par exemple d’acheter un manteau que vous souhaitez conserver longtemps, il suffit de coudre le bouton de rechange sur l’étiquette intérieur du manteau.

Les objets ayant une valeur sentimentale
Marie préfère que ces objets soient traités en dernier car ce sont bien souvent les plus difficiles à trier.

Dans l’un des épisode de la série, on peut y voir une femme qui a perdu son mari depuis 8 mois et qui souhaite trier ses affaires. Il s’agit d’un moment rempli d’émotions et Marie Kondo précise bien que jeter des affaires personnelles d’une personne décédée ne veut pas dire qu’on ne la respecte pas ou qu’on va oublier les fabuleux souvenirs qui lui sont associés.

Pour elle, «Nous vivons dans le présent, nous n’avons pas besoin de ces objets pour se souvenir de moments dans le passé ».

Pour cette catégorie, Marie Kondo préconise donc de suivre la même démarche que pour les autres, c’est à dire, sentir si l’objet nous procure de la joie.

On retrouve dans cette catégorie, les photos… Généralement, beaucoup de personne refusent de jeter les photos. Il s’agit pour elles de souvenirs, de bons moments passés en famille, avec des amis, parfois avec des proches décédées. Marie pense qu’il faut regrouper toutes les photos dans un même endroit, les regarder une par une et distinguer celles qui nous émeuvent de celles qui ne nous font rien. En règle général, nous ne gardons pas plus de 5 photos par évènement, par voyage…

JETER

Vous l’avez compris, jeter est une façon de parler. Il existe aujourd’hui plusieurs moyens de faire bon usage des choses que nous ne souhaitons pas conserver. Par exemple, nous pouvons vendre nos vêtements sur des sites tels que Vinted, Vestiaire Collective, Videdressing, RoseIndigo (pour les enfants) ou directement en friperie. Pour les autres objets, il y a Le Bon coin, Ebay… Ou si vous le souhaitez vous pouvez donner des objets ou des vêtements à des associations caritatives, Emmaüs, La Croix rouge, etc.
Finalement seuls les papiers et les photos ne peuvent pas être recyclés.

ORGANISER

– Méthode de pliage des vêtements : plier les vêtement debout plutôt qu’à plat. Cette méthode permet de visualiser d’un coup d’oeil l’ensemble des vêtements. Pour ma part, étant donné que je n’ai que 2 tiroirs dans mon dressing, j’ai appliqué la méthode uniquement pour les sous-vêtements. Pour ce type de vêtement c’est parfait car cela permet de gagner de la place et de trouver rapidement ce que l’on cherche. Toutefois, je ne suis pas totalement convaincue de cette méthode pour les vêtements fragiles et qui se froissent type chemisier ou robe.

– Faire simple, il est en effet conseillé de ranger ses objets de la manière la plus simple possible. Pas la peine de ranger en fonction du plan de circulation ou en fonction de la fréquence d’utilisation. La seule règle à suivre est de mettre tous les objets du même type au même endroit et de ne pas éparpiller les espaces de rangement.
Pour les familles, il est nécessaire de définir un espace de rangement par personne. Ainsi, chacun saura où trouver ses affaires rapidement.

– Ensuite elle conseille quelques méthodes de rangement. Voici celles que j’utilise :
Ne rien laisser traîner pas terre, tout peut se ranger dans une armoire.
Laisser la baignoire et l’évier de la cuisine dégagée. Pourquoi? C’est tellement plus simple de les laver ensuite!
Ranger les sacs à main dans d’autres sacs à main pour gagner de la place.

 

Voilà un résumé rapide de la méthode de Marie Kondo.
Lorsque j’ai acheté le livre « la magie du rangement », je ne comprenais pas trop comment Marie Kondo pouvait allier le rangement au développement personnel.

En appliquant sa méthode j’ai compris plusieurs choses :
– l’accumulation de vêtements, de cosmétiques ou d’objets n’étaient pour moi qu’un moyen de combler un vide émotionnel.
– Limiter ma consommation me permet d’apprécier vraiment les objets qui m’entourent et cela rejoint la philosophie du feng shui qui permet de vivre en harmonie avec la nature. Le rangement permet de vivre le plus naturellement possible avec des objets que nous apprécions et dont nous avons besoin.
– une maison rangée, organisée, où chaque chose est à sa place me permet de me sentir sereine, de gagner du temps et donc d’être plus active et efficace dans mon quotidien.

Vous l’avez compris, je suis désormais persuadée des nombreux bienfaits d’une maison en ordre.
Je terminerais cet article par une citation de Marie Kondo qui me parle beaucoup : « Ce ne sont pas nos souvenirs que nous devons chérir, mais la personne que nous sommes devenues grâce à ces expériences passées ».

A bientôt.

Virginie

 

Suivant

Poster le commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest