Cette année, mon dressing sera éthique! 🌿

Je profite d’être à la veille des soldes d’hiver pour évoquer ce sujet qui me tient particulièrement à coeur. Mais avant cela, j’ai envie de vous partager mon histoire avec les vêtements.

Avec le recul, je me rends compte que pour combler mon manque de confiance en moi j’ai compensé avec 2 addictions, l’alimentation et les vêtements.

J’utilise des termes forts mais vu les sommes folles que j’ai dépensées, ils correspondent plutôt bien à ce que j’ai vécu.

Pendant des années, mon manque d’estime de moi m’a poussé à acheter toujours plus. Prendre des RTT pour faire les soldes, faire les boutiques tous les samedis après-midi, voire même à la pause déjeuner et bien-sûr ne jamais revenir  les mains vides. Un mariage, un anniversaire, un RDV important, chaque évênement était une excuse pour acheter! Comme si je n’existais que par mes vêtements…

Le premier déclic a été écologique. En regardant des films tels que « The true cost », « Le monde selon H&M » ou encore « RiverBlue », je me suis rendue compte des dérives monstrueuses de l’industrie de la mode.

Le second déclic s’est fait lorsque j’ai commencé à apprécier qui j’étais.  J’ai compris comment je fonctionnais, j’ai pris conscience de ma valeur et que je n’avais pas besoin d’avoir un dressing rempli pour exister et prendre ma place.

La troisième étape de ma guérison s’est faite lors de ma formation de conseil en image. J’y ai appris à me connaître, à savoir ce qui me mettait en valeur, à me sentir bien dans certaines matières, à aimer mes vêtements et à en prendre soin.

Enfin, l’année 2020 m’a aidée à passer un  cap. Au début du confinement, je me suis lancée le défi de ne rien acheter pendant la confinement. Bon, vous allez me dire ce n’était pas très compliqué! 😊 Alors à la fin du confinement, j’ai décidé de prolonger ce défi jusqu’au mois de septembre! Défi relevé! 💪🏻 J’en ai profité pour m’offrir un magnifique chemisier fleuri de chez BA&SH et puis stop! Nous sommes le 19 janvier 2021 et je n’ai rien acheté depuis le mois de septembre! Et vous savez quoi? Eh bien je le vis très bien! 😂

Pour conclure sur mon histoire, je dirais que cette transition a été une vraie révélation pour moi, mon rapport avec les vêtements à changer. Désormais je les utilise pour me valoriser et me sentir jolie, je me fais plaisir avec mon dressing sans avoir besoin d’avoir d’acheter.

Mon métier me permet de partager mon expérience et  de faire découvrir le monde  de la mode éthique au plus grand nombre. Désormais, j’utilise mon statut de conseillère en image pour rendre la mode éthique plus accessible, plus glamour et plus amusante!😊

POURQUOI UN DRESSING RESPONSABLE?

Parce que l’industrie de la mode fait partie des industries les plus polluantes au monde, parce qu’elle exploite sa main-d’oeuvre et la fait travailler dans des conditions désastreuses. Je pense sincèrement que 2020 aura été l’année des prises de consciences au niveau écologique. Il est temps d’intégrer cette conscience dans notre dressing, vous ne croyez-pas?

Parce que les dressings qui débordent eh bien ça stresse! On ne retrouve rien, on perd du temps, rien ne nous va, etc… Vous ne pensez pas qu’il y a assez de sources de stress pour s’en ajouter dans le dressing?

Parce que la loi de Pareto s’applique aussi à notre dressing. Eh oui, nous ne mettons que 20% de nos vêtements. Donc notre dressing est composé à 80% de vêtement que nous ne mettons pas !

Et pour finir, le budget… Vous voulez vraiment qu’on en parle ou ce n’est pas la peine vous avez compris?

MA VISION DU DRESSING RESPONSABLE?

Il doit être composé de pièces que vous aimez, dans lesquelles vous vous sentez bien et que vous mettez!

Il doit être adapté à votre morphologie, vos couleurs, et votre style!

Il doit également répondre à votre style de vie. Le contenu de votre armoire doit correspondre à vos besoins de tenues, pour le travail, pour sortir, pour le week end, pour un rdv amoureux….

Il doit être harmonieux, des pièces fortes pour équilibrer les classiques et des pièces sobres pour calmer vos fantaisies.

Il doit être agréable! Trier, ranger, décorer, faîtes de votre dressing un lieu harmonieux où vous vous sentez bien!

COMMENT TRANSFORMER SON DRESSING?

  • Apprendre à se connaitre. Quelle est votre morphologie? Comment la mettre en valeur? Quelles sont vos couleurs? Quel est votre style? Quelles femmes admirez-vous? Quelle image souhaiteriez-vous donner?
  • Trier! Mais trier intelligemment. Je vous recommande vivement la méthode de Marie Kondo, c’est à dire  conserver les vêtements que vous mettez, exit les habits que vous n’avez pas mis depuis 1 an et plus, exit les vêtements que vous mettrez quand vous aurez perdu ou pris du poids, exit les vêtements troués, exit les vêtements souvenirs (les souvenirs sont dans votre coeur). On garde les vêtements qui nous font du bien et surtout dans lesquelles on se sent bien, jolie, à l’aise, confiante. Pas question de se séparer de vos pièces fétiches sous prétexte qu’elles sont issues de la fast fashion! Au delà, des marques éthiques, si tout simplement il n’y avait pas de surconsommation, l’industrie de la mode (et toutes les autres industries aussi d’ailleurs) serait beaucoup moins polluante! Conservez ces pièces et prenez-en soin!
  • Créer votre liste de basiques : en fonction de votre style de vie, de votre métier, de votre vie sociale, de vos passions, de vos loisirs.. Du coup, on regarde ce qu’on a et ce dont on a besoin pour compléter sa garde robe. Les achats doivent être réfléchis, avec quoi je vais pouvoir le mettre, à quelle occasion, comment l’accessoiriser… Ainsi, vous éviterez les achats coup de tête qui se retrouvent généralement au fond du dressing avec l’étiquette. L’avantage est de pouvoir mixer ces pièces et de créer votre garde-robe idéale!
  • Acheter éthique dés que vous le pouvez. Friperies, Vinted, marques éthiques…
  • Prendre soin de ses vêtements. Regarder les instructions de lavage, investir dans un kit de couture, une vraie brosse à vêtements.

 

Précédent

Suivant

Poster le commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *